Portee-de-chiots-Springer-Spanie!. Devenir eleveur de chiens

Le développement du chiot de la naissance à 7 semaines

La connaissance du comportement du chiot de la naissance à 7 semaines va permettre de préciser le moment où certains comportements apparaissent (ou disparaissent) et de prévenir les troubles du comportement futurs chez le chiot . C’’est entre 0 et 7 semaines que l’évolution du comportement du chiot est la plus rapide et la plus importante.

Le chiot nait sourd, aveugle et peu mobile. L’évolution qui suit la naissance est extrêmement rapide.

L'évolution du comportement  du chiot

La maturation du système nerveux n’est pas terminée à la naissance mais se poursuit pendant les premières semaines qui suivent la mise-bas. 

Le cerveau grandit et se développe pour atteindre sa forme adulte vers l’âge de 6 semaines. Les cellules nerveuses augmentent en taille mais surtout le nombre de connexions entre elles se multiplie considérablement.  C’est l’apprentissage qui influence le développement du cerveau 

Beaucoup de cellules subissent une maturation appelée myélinisation. Au départ les fibres nerveuses sont nues et l’influx nerveux passe difficilement et lentement. Ces cellules vont progressivement s’entourer d’une gaine de myéline lipidique. 

Cette gaine favorise le passage de l’influx nerveux dans la fibre. La myélinisation s’effectue dans le cerveau mais aussi dans la moelle épinière 

Elle commence au niveau de la tête et progresse ensuite vers la queue, ce qui explique le développement plus précoce de la motricité des pattes avant  par rapport aux membres postérieurs 

Cette myélinisation se termine vers 5 à 6 semaines 

La mise en place de la gaine de myéline et l’élément qui détermine les progrès de la motricité et de la sensibilité du jeune chiot . Il peut y avoir un décalage entre l’apparition des phénomènes chez chaque chiot cependant la séquence est toujours la même. 

C’est cette bonne connaissance du développement du chiot qui va permettre à l’éleveur de contrôler si un chiot évolue normalement ou pas 

Portee-de-chiots-Setter

On distingue généralement 4 étapes successives dans le développement du chiot 

  • La période néonatale de 0 à 14 jours 
  • La période de transition de 14 à 21 jours 
  • La période de socialisation de 21 jours à 3 mois 
  • La période juvénile de 3 mois à la puberté 

Une bonne compréhension des différentes étapes du développement moteur , psychologique et sensoriel du chiot est indispensable d’une part pour le diagnostic précoce de certains problèmes et surtout pour orienter la sensibilité du chiot dans la direction requise pour son utilisation future. L’éleveur devra s’intéresser à la chronologie du développement physique normal de la race afin d’identifier aussi vite que possible tout défaut caché qui pourrait affecter avenir de l’animal 

La période néonatale de 0 à 14 jours

 La période néonatale va de la naissance à l’ouverture des yeux 

La période néonatale est caractérisée par l ’attachement maternel. 

La séparation d’avec ses chiots entraîne une détresse chez la mère. En revanche un chiot peut être allaité par n’importe quelle mère si l’adoption est faite rapidement.  

Les chiots doivent rester au contact de la mère qui assure le maintien de la température corporelle et les fonctions éliminatoires par le léchage. 

 Le sommeil du chiot est un élément fondamental.  Il représente 90 à 95 % du temps au cours duquel ont lieu la maturation et le développement du système nerveux et du cerveau. Il faut absolument laisser les chiots dormir. 

 

  • Lorsque la mère n’est pas avec eux, les chiots restent groupés et lorsqu’elle revient dans la caisse elle les lèche, les retourne, les pousse du bout du nez. Les choses se dirigent à l’heure vers elle. Dès qu’un chiot touche sa mère, il se dirige vers les mamelles puis il se met à téter en appuyant par petits coups sur une mamelle avec son museau et ses membres antérieurs 

 

  • Lorsque vous éloignez les chiots du nid, ils vont se mettre à vocaliser et également à ramper lentement en tournant en rond et en balançant la tête. S’ils entrent en contact avec un autre chiot. Ils vont venir se serrer contre lui et alors arrêtez de crier. 

A la naissance, le chiot possède plusieurs réflexes  

  • Le réflexe de fouissement: le chiot recherche et s’enfouit dans des surfaces chaudes et meubles 
  • Le réflexe de succion 
  • Le réflexe périnéal: le léchage par la mère de la zone périnéale provoque l’émission des selles et des urines 

Cette période néonatale est marquée par le développement des compétences sensorielles et motrices, les sens tactile et gustatif étant déjà développés.

Le comportement alimentaire 

Au début la tétée a lieu de 8 à 12 fois par jour 

Le fait que le chiot pousse sur la mamelle avec son museau et ses pattes de devant favorise l’éjection du lait 

Les mouvements de succion d’un chiot vont réveiller les autres et ils se mettent à boire tous ensemble 

Pour trouver les mamelles, le chiot avance en fouillant du museau c’est ce qu’on appelle le réflexe de fouissement 

De même si vous lui avancer votre doigt le chiot va se mettre à le téter, c’est le réflexe de succion 

Le comportement éliminatoire 

La miction et la défécation se font de manière purement réflexe. La mère les déclenche en léchant le ventre et la zone périnéale du jeune chiot 

Elle absorbe ainsi toutes les éliminations et le nid reste propre 

Si le chiot est orphelin c’est à l’éleveur de déclencher ce réflexe plusieurs fois par jour en passant le doigt avec un linge mouillé sur le ventre et le périnée jusque jusqu à ce que le chiot urine et défèque.

Le comportement locomoteur 

Lorsqu’il est avec sa fratrie dans le nid, un chiot va peut se déplacer. Mais s’il est seul, isolé, il va se mettre à ramper lentement en tournant en rond avec des mouvements pendulaires de la tête. 

Au niveau des membres antérieurs le soutien est faible. 

Il est nul au niveau des membres postérieurs 

Le comportement veille-sommeil

Les périodes d’activité sont courtes et peu nombreuses. En dehors des périodes de tétée  le chiot dort 

Les capacités sensorielles

  • L’olfaction: à la naissance l’odorat n’est pas développé. Le chiot ne peut donc pas localiser sa mère par l’odorat 
  • L’audition: au 21e j le chiot est sourd. Le conduit auditif externe est fermé par un bourrelet cutané 

D’ailleurs la mère n’émet pas de son pour communiquer avec ses chiots 

  • La vision: pendant cette période le chiot est aveugle. Les paupières sont encore soudées. 
  • La sensibilité thermique et tactile 

La sensibilité thermique et tactile sont très développées. Les chiots recherchent constamment le contact et la chaleur auprès de leur mère et au sein de la nichée. 

Beaucoup de réflexes importants prennent d’ailleurs pour déclencheur une stimulation comme par exemple la femelle qui provoque le réflexe périnéal en léchant son chiot. Ou le réflexe de   

fouissement qui déclenche la recherche de la mamelle 

 

  • Le sens gustatif et bien développé dès la naissances 
  • L’équilibre est acquis dès la naissance car le nerf qui en est responsable est déjà myélinisé. Si on met le chiot sur une surface antidérapante inclinée il va se réorienter vers le haut. Si on le place sur le dos, il se remet immédiatement sur le ventre 

Les modifications du comportement et les progrès s’observent surtout dans la locomotion. Le chiot se déplace de plus en plus facilement   

Chiots-bergers-blancs-suisse

Application en élevage 

  • Respecter le temps de sommeil des chiots 
  • Vérifier que la mère s’occupe correctement de ses petits : allaitement réchauffement élimination 
  • La manipulation des chiots peut débuter au 15e jour mais elle doit se faire dans le calme et très doucement 

 

La période de transition: de 14 à 21 jours 

La période de transition commence à l’ouverture des yeux et se termine lorsque le chiot peut tenir debout de manière stable. 

C’est le jour de l’ouverture de paupières qui marquent le début de la période de transition mais il faut encore attendre quelques jours avant que le chiot ne voit vraiment. 

Le comportement alimentaire 

Le jeune chiot continue à téter mais le réflexe de fouissement a tendance à diminuer au fur et à mesure que les sens se développent 

Vers le 18e jour, il commence à laper et la première dent apparaît vers le 21e jour. C’est une canine supérieure. C’est à ce moment-là que les chiots commencent à mâchonner 

H3.Le comportement éliminatoire 

Le réflexe d’élimination est toujours présent à la fin de la période de transition mais le chiot commence à être plus autonome. Il urine et défèque seul sans stimulation maternelle 

H3.Le comportement locomoteur 

La locomotion s’améliore considérablement. Les mouvements sont mieux coordonnés. Dès le 12e jour les membres antérieurs supporte le poids du corps et le chiot se redresse sur ses pattes de devant 

Il se redresse sur ses pattes arrière vers le 16e jour quoique de manière imparfaite 

C’est vers le 21e jour que le jeune chiot commence à se tenir debout en tremblant un peu sur ses pattes postérieures 

H3. Le comportement veille-sommeil 

Les périodes de veille s’allongent. Les activités se diversifient et le chiot est éveillé environ 35 % du temps. Cependant il dort encore beaucoup 

H3.Les capacités sensorielles 

Le sens olfactif se développe considérablement suite à la myélinisation du nerf olfactif 

Lorsqu’il commence à ouvrir les yeux, le jeune ne voit pas bien. Il est encore incapable de se diriger visuellement vers un congénère. Il commence à pouvoir le faire vers la 3e semaine. Il ne perçoit pas les différences niveaux et peut tomber au bord d’une table par exemple 

.H3.le comportement social 

Les comportements sociaux évoluent avec la maturation des organes des sens 

À cet âge seule une communication tactile existe 

il n’y a pas encore de communication auditive et visuelle.  Seul existent le léchage mutuel et la recherche du contact corporel 

 

Le réflexe de sursaut s’observe à partir du 21e jour lorsque le chiot commence à entendre c’est la fin de la période de transition 

Il faut savoir qu’un chiot uniquement materné par un humain aura une imprégnation difficile à rattraper. L’absence de maternage est responsable de troubles déficitaires chez le chiot: troubles de la socialisation, troubles de la communication, conflits avec les congénères 

 

Les applications en élevage 

  • Laisser les chiots avec leur mère si elle s’en occupe bien et/ou les mettre avec des adultes bien socialisés 
  • .Il faut offrir au chiot un environnement propice au développement : des surfaces adéquates non glissantes pour leurs mouvements, une lumière naturelle, etc 
  • Il faut distribuer la même alimentation aux chiots et à la mère.Ils auront tendance à choisir l’aliment consommé par leur mère 

Attention il semblerait qu’une mère coprophage puisse induire ce comportement chez ces chiots 

 

 

H2.. La période de socialisation de 21 jours à 3 mois 

C’est la période de socialisation Inter et intra-spécifique Le chiot prend contact avec l’extérieur C’est le moment privilégié pour la construction des relations sociales 

C’est la période d’apprentissage de son espèce, des moyens de communication et des règles de la vie sociale, la socialisation intraspécifique et l’apprentissage de l’espèce à laquelle l’animal appartient. 

La présence de la mère est absolument nécessaire. Le petit part ensuite à la découverte de son environnement en toute confiance 

Cette socialisation n’empêche pas la socialisation à d’autres espèces 

Le chiot doit apprendre à vivre avec d’autres chiens pour acquérir le répertoire comportement de l’espèce canine. 

Les chiots doivent avoir des contacts visuels et tactiles les uns avec les autres. Il est aussi important de mettre des chiots au contact de chiens d’autres races, la généralisation à l’espèce étant facile. 

 

L’apprentissage des moyens de communication et des règles de la vie sociale continue au-delà de la période de socialisation mais à 7 semaines l’apprentissage de l’espèce est terminé 

La communication inter-spécifique:  entre 3 et 5 semaines le chiot est attiré par tous les êtres vivants quelles qu’en soit les espèces. Il apprend à les connaître en retenant leurs caractéristiques 

À partir de 5 semaines, l’attraction pour les espèces qu’il n’a jamais rencontrées diminue. Le manque d’assurance, d’attirance pour une nouvelle espèce se transforme même en crainte et en aversion. C’est la période critique c’est à dire la période la plus favorable pour l’apprentissage des espèces amies Elle commence à partir de la 5ème semaine et se termine à 7 semaines. 

3.Le comportement alimentaire 

Entre 3 et 5 semaines, l’allaitement maternel continue mais souvent la mère reste debout. Elle commence à quitter le nid de plus en plus longtemps et progressivement le chiot passe d’une alimentation liquide à une alimentation semi-liquide (des croquettes dans du lait par exemple) puis à une alimentation solide 

À 5 ou 6 semaines le petit chien mange presque comme un adulte. La mère l’allaite de moins en moins. C’est le sevrage alimentaire qui a lieu en général à l’âge de 7 semaines 

Le chiot est aussi capable de boire de l’eau ou du lait en lapant comme un adulte 

La croissance du chiot est très rapide et à 7 semaines il faut environ 10 fois son poids de naissance 

H3. Le comportement éliminatoire 

Au début de la période de socialisation, le chiot urine et défèque n’importe même dans le nid. A partir de 5ème semaine, il commence à sortir pour éliminer. A cet âge mâles et femelles ont la même position pour uriner. Ce n’est qu’ après sur moi que le mâle lève pour uriner 

 

H3. Le comportement locomoteur 

Vers 5 semaines le chiot marche encore maladroitement mais il commence à  courrir et à franchir des obstacles. 

Vers 7 semaines la myélinisation se termine. Les différents réflexes sont acquis et la coordination motrice est quasi comparable à celle de l’adulte 

H3. Le comportement veille-sommeil 

Vers 5 semaines, le chiot est éveillé 65 % du temps. Son rythme se rapproche de celui des adultes Maintenant ce sont les périodes d’activité qui sont entrecoupées de courtes périodes de sommeil 

Les chiots dorment toujours serrés l’un contre l’autre dans le nid. C’’est vers 7 semaines qu’il commence à dormir seul hors du nid  

H3.Les capacités sensorielles 

L’audition  :  dans le courant de la 4e semaine, les replis cutanés dans l’oreille disparaissent. La myélinisation des nerfs auditifs se termine. Le chiot entend bien. Il tourne la tête vers tous les stimuli auditifs qui se produisent dans son entourage. 

La vision: elle devient effective dès la 4e semaine. Le chien perçoit les différences de niveau et recule devant le vide. Il s’oriente vers tous les stimuli visuels de son entourage. 

Le comportement  vocal est complet. Le chiot aboit, grogne et à cette époque commence aussi à remuer la queue lorsqu’il voit u congénère. Il apprend les postures d’invitation au jeu en jouant avec ses frères et sœurs et sa mère.  

La socialisation 

C’est pendant cette période de socialisation que le chiot apprend qu’il est un chiot. Il est attiré par tous les êtres qu’il rencontre d’abord par sa mère, ses frères et sœurs, ensuite par l’humain qui s’occupe régulièrement de lui, puis par les animaux d’autres espèces : chat chien poule lapin 

Cette période de forte attirance dure jusque 7 semaines Les espèces rencontrées seront des espèces amies avec lesquelles le chiot entretiendra toute sa vie des bonnes relations 

A 7 semaines apparaît l‘aversion pour les espèces inconnues. C’est ce qui termine l’apprentissage des espèces amies. 

Application en élevage 

Pour prévenir les phobies sociales, l’éleveur doit mettre le chiot en présence d’individus d’autres espèces et que les contacts soient positifs. La seule présence de l’éleveur effectuant les tâches quotidiennes ne permet pas de lutter contre le développement des phobies à l’homme au contraire 

L’éleveur devra mettre ses chiots en contact avec des enfants, faire visiter l’élevage par des enfants Ces expositions doivent être progressives et positives, adaptées à la vulnérabilité des chiots 

Avec des précautions sanitaires élémentaires, les risques sont minimes par rapport au bénéfice comportemental.   

Les comportements : les bagarres sont difficiles à dissocier du jeu chez les chiots de cet âge car ils jouent à se disputer et se mordent mutuellement 

L’inhibition de la morsure s’apprend vers 5 semaines. Les jeunes chiots se mordent mutuellement les oreilles mais les dents étant très pointues, le chiot mordu crie et le chiot mordeur lâche prise 

C’est une phase importante où le chiot apprend à limiter la morsure. La mère a également un rôle déterminant par ses interventions régulatrices lors des morsures non contrôlées,  des jeux violents Ses interventions s’adaptent au comportement de chaque chiot et le chiot apprend également au cours de ses interactions la posture de soumission essentiel à la régulation de l’agressivité. La morsure inhibée doit normalement être acquise à 2 mois. 

Son absence d’acquisition au-delà de 4 mois signe un défaut ou une absence d’auto-contrôle Le déficit en autocontrôle induit une incapacité à arrêter un comportement à jouer sans se faire mal et une motricité hypertrophiée élément du syndrome d’hypersensibilité hyper activité le hsh 

Application en élevage 

  • Les chiots doivent être laissés avec leur mère au moins jusqu’ à 8 semaines ou avec un autre adulte régulateur 
  • Les chiots doivent avoir des contacts avec d’autres adultes 
  • Il faut éviter de laisser les chiots jouer entre eux sans la présence d’un régulateur compétent qui puisse intervenir et éviter l’escalade systématique. L’éleveur peut jouer avec les chiots de 2 façons . Soit en criant si le chiot lui fait mal, soit en se comportant comme sa mère  
  • L’éleveur permet l’éveil des chiots en enrichissant le milieu avec des jeux et des sons 

 

 

 Ils commencent aussi à défendre un objet ou un aliment si un frère ou une sœur s’approche en mettant la patte sur l’objet défendu et en greniant. Vers 7 semaines les chiots effectuent souvent les mêmes activités ensemble. 

H3. Le comportement exploratoire il explore tous les objets de son entourage avec les yeux les oreilles le nez et la bouche tout objet  neuf est flairé et reniflé longuement 

Le chiot mordille et déchiquète. Il mâchonne tout ce qu’il trouve. 

Plus l’expérience du chiot est précoce, riche et variée, plus les apprentissages futurs seront meilleurs 

Application en élevage l 

  • Incorporer tous les stimuli dans le quotidien du chiot:  bruits du quotidien, rue de la ville etc. Ou au moins des bandes sonores car les bruits de l’élevage ne correspondent pas aux bruits du quotidien en famille 
  • Mettre les chiots en contact avec différents types d’espèces: humains, enfants, autres animaux… 

5 astuces pour lancer son élevage canin avec succès

En complément de cet article, je vous propose un guide gratuit de 5 conseils pour se lancer dans l'élevage canin avec succès

  • Le choix des reproducteurs
  • LOF ou non LOF
  • Le financement des formations.
  • Le suivi des chaleurs
  • La communication
Ebook-Astuces-Eleveur-Canin