Chiot.Devenir eleveur canin

Comment s’occuper des chiots à la naissance?

Les premières heures de vie: bien s'occcuper des chiots

La moitié des décès de chiots à la naissance ou  dans les premiers jours de vie est dû à une mauvaise gestion de la mise-bas et à l’immaturité des chiots. La bonne prise en charge de la portée par l’éleveur est donc essentielle.

Dans les premières heures de vie leurs besoins immédiats se résument à de

  • la chaleur  
  • l’eau   
  • l’énergie  

Pendant les 4 premières semaines il convient donc d’apporter une source de chaleur extérieure ( lampe spécifique, bouillotte, tapis chauffant,…).

Réchauffer les chiots dès leur naissance

La chaleur est une des premières conditions du bien être des nouveau-nés. 

 En effet, de la naissance jusque l’âge de 3 semaines les chiots ne parviennent pas à réguler leur propre température . Leur  température interne est de 3 degrés inférieure à celle qu’ils auront à 5 semaines. Ils sont donc très sensibles au froid. Leur température  corporelle est instable et dépend de la température extérieure ce qui les prédispose à l’hypothermie si la température ambiante est trop basse.

Cela peut provoquer leur rejet par la mère. L’ hypothermie anéantit également le réflexe de succion.

La température du nid est donc d’une importance particulière 

Il faut qu’elle soit de 30°C la première semaine puis on pourra la diminuer progressivement.

Ce critère est d’autant plus important quand les chiots sont orphelins et que la mère n’est pas là pour les réchauffer 

L’utilisation de lampes infrarouges est un bon moyen de maintenir cette température, les tapis chauffants ou les bouillottes peuvent également être utilisés à condition de bien contrôler leur utilisation car le risque de brûlures est élevé. 

Il est important de régler correctement la hauteur de la lampe infrarouge 

Si les chiots sont bien regroupés sous la lampe cela laisse supposer que celle-ci est à une bonne hauteur 

Si les chiots sont dans les coins de la caisse de mise-bas cela laisse penser que la température est trop élevée sous la lampe, donc que celle-ci est  trop basse. 

Attention!

Pour contrôler la température du nid, placez  un thermomètre dans la caisse de mise-bas (et non sur les murs de la maternité ). En effet il faut mesurer la température ambiante au niveau des chiots car la chaleur monte. 

Quel que soit le système choisi, un endroit moins chaud doit être présent dans le nid ainsi les chiots et la mère pourront s’y déplacer si la température est excessive.

Le but est de maintenir la température corporelle du chiot au-dessus de 36 °C, notamment pour lutter contre l’herpès virose.

Ce réchauffement des bébés chiots est important pour une 2ème  raison capitale: la chienne se désintéressera de ses chiots trop froids. Elle les rejettera même! 

Contrôler la température rectale d’un chiot qui ne tète pas ou qui est rejeté par sa mère est le premier geste à pratiquer, AVANT de le nourrir. 

En effet, en dessous de 34 °C, un chiot ne peut plus digérer. Il ne faut donc ni le faire téter, ni le biberonner avant de l’avoir réchauffé. 

Hydrater les chiots nouveau-nés  

Le corps d’un chiot nouveau-né contient environ 80 % d’eau et est encore dépourvu de couche cornée en conséquence il peut se déshydrater très vite 

Dans une maternité, il est souhaitable que l’hygrométrie, c’est à dire la quantité d’eau présente dans l’atmosphère ne descende pas en dessous de 55 %. L’idéal étant 65%. Il est simple de placer un hygromètre près de la caisse de mise-bas. Cela est bon marché et en vente dans les grandes surfaces de bricolage. 

Il suffit ensuite de régler l’humidité ambiante en plaçant des bols d’eau ou des humidificateurs d’atmosphère dans la pièce.

Une atmosphère trop sèche < à 35 % expose les chiots à la déshydratation mais une ambiance trop humide > à 80 % facilite la multiplication des bactéries et peut gêner la respiration des chiots. 

Bien sûr, la tétée assure aussi l’hydratation des chiots . Il est donc essentiel de mettre le plus tôt possible et le plus souvent possible les chiots à la mamelle lorsque la mère ne les pousse pas spontanément. Non seulement pour l’immunité systémique apportée par les anticorps du colostrum mais aussi pour prévenir le risque de déshydratation.

Si le chiot ne tète pas pendant les premières heures de vie, il faudra l’hydrater artificiellement avec de l’eau sucrée ou du lait  administrés au biberon ou à l’aide d’une petite seringue . Votre vétérinaire pourra aussi avoir recours à des injections sous la peau de sérum physiologique.

Température des chiots

Apporter de l’énergie

L’énergie est amenée les premiers jours par le colostrum puis le lait. Il est impératif que les chiots et plus particulièrement les petits chiots tètent le colostrum le plus tôt possible après leur naissance. Le colostrum permet de limiter les risques de déshydratation, d’amener de l’énergie et d’augmenter l’immunité du chiot. Il permet le transfert d’une immunité systémique quand il est absorbé dans les 8 à 12 premières heures de vie. Plus c’est tôt, mieux c’est!

 

Si vous souhaitez découvrir d’autres articles

5 astuces pour lancer son élevage canin avec succès

En complément de cet article, je vous propose un guide gratuit de 5 conseils pour se lancer dans l'élevage canin avec succès

  • Le choix des reproducteurs
  • LOF ou non LOF
  • Le financement des formations.
  • Le suivi des chaleurs
  • La communication
Ebook-Astuces-Eleveur-Canin